Des histoires inspirantes
de gens comme vous...

Comment un programme de cuisine a créé une recette qui transforme des vies.

Quel est l’un des plus beaux cadeaux que l’on puisse offrir? C’est le don de la confiance en soi : aider une personne qui peut à peine regarder les autres dans les yeux à lentement se métamorphoser pour devenir sûre d’elle. Voilà le genre de transformation que le programme de cuisine Cooking to Learn, à Miramichi, facilite chez ses participants.

Dans le domaine de l’éducation, les idées originales produisent souvent des retombées inespérées. Barbara Lake Lane peut en témoigner! Elle est une tutrice du Miramichi Literacy Council Laubach qui enseigne au centre Miramichi Adult Learning Inc. En voulant enrichir leur méthode d’enseignement auprès des étudiants qui se préparaient à passer leur test de connaissances générales, Barbara et trois de ses collègues ont eu une idée novatrice : celle de cuisiner pour apprendre!

L’idée est simple et efficace : en utilisant des recettes pour apprendre à cuisiner et à bien manger, les étudiants acquièrent des compétences pratiques en lecture et en mathématiques.

« Cuisiner et bien manger : voilà d’où découle tout ce qui s’est passé, explique Barbara. Le cerveau fonctionne mieux quand on a le ventre plein, surtout de nourriture saine. »

Après la première année du programme Cooking to Learn, Barbara trouvait que ses étudiants étaient prêts passer à une prochaine étape : mettre leurs compétences à l’essai en accompagnant des employés dans l’industrie de l’alimentation. Cette initiative leur a permis non seulement de gagner de l’argent, mais aussi de se trouver un emploi dans la communauté.

Et le programme, qui en est maintenant à sa quatrième année, a produit d’excellents résultats!

En plus d’apprendre à lire, à écrire et à calculer, les étudiants prennent de l’assurance, quittent les programmes d’aide au revenu et décrochent des emplois. Tout ça en poursuivant leurs études dans des programmes de formation, au collège et même à l’université!

Au cours des trois dernières années, quatre étudiants ont obtenu un emploi à temps plein dans le secteur alimentaire, quatre autres ont trouvé un emploi à temps plein ou à temps partiel dans l’industrie du nettoyage, deux ont repris leur emploi saisonnier et certains étudiants actuels accompagnent des employés et auront un poste permanent à temps partiel une fois leur stage terminé.

Un des étudiants, qui voulait vraiment devenir chef, a même gravi les échelons de l’industrie alimentaire pour devenir superviseur et chef de cuisine – il vit maintenant son rêve!

Le programme est le fruit d’un réel partenariat communautaire :

  • Il a été conçu à la suite d’une démarche de collaboration réunissant : Miramichi Literacy Council, Miramichi Adult Learning Inc., Laubach Literacy New Brunswick et le conseiller régional en alphabétisation.
  • Les possibilités d’accompagnement au travail ont été offertes dans le cadre du programme Achieves de Schizophrenia Miramichi.
  • Avec l’aide du Réseau d’inclusion communautaire, les mentors communautaires en alimentation ont formé les tutrices du Miramichi Literacy Council pour aider les étudiants.
  • La Direction du mieux-être du ministère du Développement social, le Club Rotary de Newcastle, le Club Rotary de Chatham, le Programme d’action communautaire en alimentation et le Réseau d’inclusion communautaire régional ont tous contribué au financement du programme.

Il n’a pas fallu longtemps pour que la communauté y mette du sien. Les Chevaliers de Colomb ont offert l’usage de leur cuisine, tandis que des membres de la communauté ont fait don d’aliments : pain, viande et même des œufs frais de la ferme.

Barbara mentionne que si l’appui de la communauté a été un ingrédient clé du programme, le soutien que les étudiants reçoivent en dehors de la classe est d’une importance capitale. « Nous avons trouvé que les étudiants qui sont bien entourés réussissent beaucoup mieux. Un de nos étudiants avait initialement refusé d’apprendre à écrire parce que son père lui avait dit qu’il n’était pas assez brillant pour écrire. Eh bien, il sait écrire, maintenant! »

Compte tenu du succès du programme jusqu’à présent, on s’attend à ce qu’il continue à prendre de l’ampleur. Les classes sont déjà passées de huit à douze étudiants.

Le plus gros changement cependant, c’est celui qu’on constate chez les étudiants eux-mêmes. « Nous avions une étudiante en particulier qui ne pouvait pas regarder les autres dans les yeux; elle gardait toujours la tête baissée. Aujourd’hui, cinq ans plus tard, elle est une excellente travailleuse et elle est sûre d’elle-même – et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres », raconte Barbara avec fierté.

De nombreux participants ont changé leur histoire, se sont défaits de croyances négatives qu’ils avaient à l’égard de leur propre personne et de leurs capacités et ont atteint de nouveaux sommets de réussite dans leur vie. Comme le dit le vieil adage : « Donne un poisson à quelqu’un et il mangera un jour. Apprends-lui à pêcher et il mangera toute sa vie »!


Vous vous sentez inspiré?

C’est le temps de passer à la prochaine étape! Découvrez les ressources qui vous permettront de créer votre histoire de mieux-être ici!

Related Stories

X
X