Des histoires inspirantes
de gens comme vous...

Comment les aînés d’une communauté mènent les efforts pour une communauté amie des aînés.

Certaines personnes savent reconnaître une bonne idée immédiatement. C’est pourquoi quand un groupe d’aînés a entendu parler du programme des MADA, il en a immédiatement fait part à la municipalité régionale de Tracadie, en 2012.

« C’est directement lié à une demande qui nous est parvenue de notre communauté », explique Stéphanie Sonier, coordonnatrice de la Commission de la vie active de Tracadie. L’acronyme MADA signifie « Municipalité amie des aînés » et désigne un mouvement mondial soucieux des besoins des aînés visant à créer des communautés permettant aux aînés de mener une vie active, d’être en bonne santé, de combattre l’isolement et de participer pleinement à la vie de leur communauté.

En mars 2013, la municipalité a approuvé l’initiative et, une année et demie plus tard, la municipalité régionale de Tracadie et été reconnue comme amie des aînés!

Toutefois, pour obtenir cette désignation, il a fallu suivre de nombreuses étapes. Des consultations publiques ont été tenues avec les citoyens de 50 ans et plus afin de recueillir leurs idées sur ce qui était nécessaire pour que la communauté devienne amie des aînés.

« Les idées soumises pendant les consultations publiques ont été recueillies et organisées en trois champs d’action : logement et sécurité, participation et inclusion sociale ainsi que loisirs et activités culturelles », explique Stéphanie. « Toutes les idées nous sont venues des aînés ».

Il a toutefois fallu surmonter des obstacles. Le comité directeur initial de 2012 a été dissous parce que certains membres estimaient que le projet avançait trop lentement. Pour redonner au projet son rythme de croisière, un nouveau comité a été formé et Stéphanie a pris les fonctions de coordonnatrice. De plus, les nouveaux membres ont choisi de travailler sur les champs d’action constitués dans la foulée des consultations publiques.

« Puisque l’un des champs d’action cités est la participation et l’inclusion sociale, nous voulions sensibiliser les entreprises locales à la façon dont elles peuvent s’adapter pour répondre aux besoins des aînés. C’est pour cette raison que nous avons invité le directeur de la chambre de commerce à intégrer le comité. Pour ce qui est du logement et de la sécurité, nous pouvons compter sur un représentant de la GRC. » Le comité est complété par trois aînés ainsi que par un représentant de Déplacement Péninsule, un réseau de transport exploité dans la Péninsule acadienne et offrant des services de transport répondant à des besoins élémentaires comme d’aller faire l’épicerie ou de se rendre à des rendez vous médicaux.

Ce comité revu et corrigé a su faire avancer l’initiative à nouveau et il a embauché un expert conseil pour structurer le plan d’action, qui a été présenté au public en juin 2014. Depuis lors, le comité a travaillé sans relâche sur les mesures détaillées dans le plan et ses efforts commencent à porter leurs fruits! De plus, Stéphanie souligne qu’ils reçoivent un immense soutien de la part des aînés eux mêmes.

« Il y a un groupe sur lequel nous reposons grandement et qui est très, très impliqué. Il s’agit des aînés. L’âge des membres de ce groupe est compris entre 55 et 80 ans et ils sont notre porte d’entrée auprès des aînés de la communauté ». Puisqu’ils savent précisément ce qui se passe chez les aînés de la région, ils sont souvent au fait des plus récents renseignements ou des décisions prises par le gouvernement pour aider la communauté.

« En fonction de l’information que je reçois de leur part, je regarde si les suggestions pourraient contribuer à la prise de mesures dont il est question dans le plan stratégique. Si c’est pertinent, je déploie tous les efforts possibles pour le faire », explique Stéphanie.

Les sentiers de marche à Tracadie permettent aux citoyens de tous âges d'être actifs en plein air en toute sécurité

Les sentiers de marche à Tracadie permettent aux citoyens de tous âges d’être actifs en plein air en toute sécurité

Le programme Bench Fit est un exemple d’une telle initiative. Même si les aînés de la communauté ont tendance à être actifs à l’intérieur pendant l’année, ils le sont moins pendant l’été. On a donc demandé à la municipalité d’offrir un programme d’exercice extérieur pendant la saison estivale. Cependant, l’endroit où ils voulaient tenir l’activité, un sentier dans le parc des anciens combattants, ne comptait pas suffisamment de bancs. On évalue donc une possibilité de partenariat entre la Commission de la culture et de l’environnement et la Commission de la vie active pour procéder à l’achat de bancs pour le sentier. C’est une situation qui ne fait que des gagnants, car on aide le volet culturel en augmentant le nombre de bancs dans le parc tout en permettant aux aînés de s’adonner au Bench Fit.

Le récit du Bench Fit met en évidence l’une des grandes difficultés du programme : trouver les ressources pour déployer les activités et les projets proposés. Cependant, avec le soutien du gouvernement et de la municipalité et grâce à des partenariats stratégiques, les choses ont bien progressé.

Le réseautage et la mise en commun d’idées et de programmes avec d’autres communautés du Nouveau Brunswick qui ont aussi adopté une approche « amie des aînés » revêtent aussi leur importance. À l’échelle provinciale, toutes les collectivités adoptant le modèle MADA se rassemblent une ou deux fois par année pour mettre en commun des pratiques exemplaires. Stéphanie affirme avoir appris des autres et avoir partagé des initiatives comme le guide des ressources pour aînés de Tracadie avec bon nombre de ses collègues des MADA de la province. Ce guide contient notamment une liste des activités offertes aux aînés dans le secteur de même qu’un répertoire téléphonique contenant les coordonnées de médecins locaux, de pharmacies et de services d’urgence. Stéphanie souligne qu’elle revient toujours de ces réunions avec des idées qu’elle présente au comité.

« Nous analysons ce qu’il est possible de faire et ce qui est pertinent pour notre communauté. Nous

À Tracadie, les aînés ont accès à des installations qui leurs permettent d'être actifs et socialiser tout au long de l'année

À Tracadie, les aînés ont accès à des installations qui leurs permettent d’être actifs et socialiser tout au long de l’année

apportons beaucoup d’idées, mais nous voulons également écouter ce que notre population a à dire et ce qu’elle désire. »

Cette approche collaborative qui repose sur la communauté a mené à un programme qui fait figure d’exemple de ce qu’il est possible d’accomplir pour l’avenir du Nouveau Brunswick en matière de communautés amies des aînés : des endroits où les aînés sont actifs et en sécurité et où ils participent à la vie sociale, économique, culturelle, intellectuelle et urbaine de leur lieu de résidence.


Vous vous sentez inspiré?

C’est le temps de passer à la prochaine étape! Découvrez les ressources qui vous permettront de créer votre histoire de mieux-être ici!

Related Stories

X
X