Des histoires inspirantes
de gens comme vous...

Comment l’amour d’une femme pour la nature l’a aidée à cesser de fumer et à se remettre en forme.

« Mettez un pied devant l’autre.
Répétez. »
Ce sont là les mots que Nancy Duguay utilise pour inspirer les gens à persévérer quand ils gravissent avec elle le mont Sugarloaf, à Campbellton.

Nancy est tombée amoureuse de la montagne un peu par accident. Après avoir arrêté de fumer, Nancy s’est retrouvée, lors d’une partie de soccer de son fils, à combattre l’irritabilité provenant du sevrage de la nicotine. Elle a levé les yeux et a aperçu le mont Sugarloaf qui s’élevait vers le ciel et elle s’est souvenue à quel point elle aimait escalader la montagne quand elle était enfant. Pour se distraire de son manque de nicotine, elle a donc décidé d’aller marcher jusqu’au sommet.

La première fois, l’ascension n’a pas été de tout repos. Mais quand elle a atteint le sommet, le sentiment était bien meilleur que l’effet de n’importe quelle cigarette. « Quand je suis arrivée en haut, j’ai ressenti la bouffée d’endorphine à cause de l’effort physique et je me suis dit ‘Wow, ça fait du bien, je pense que je vais refaire ça!’ », raconte Nancy.

Nancy a commencé à intégrer l’ascension de la montagne à sa routine quotidienne après le travail. Jour après jour, sa condition physique s’est améliorée. Elle est passée de la marche jusqu’au sommet à une randonnée vers le sommet et autour de la montagne. Un jour, alors qu’elle avait fait la moitié de son trajet, il a commencé à pleuvoir.

« J’ai été surprise par la pluie, alors j’ai couru jusqu’à l’auto. En arrivant chez moi j’ai pensé que hey, je venais de courir 3 kilomètres! Pour la première fois de ma vie, je réalisais que j’en étais capable—mes genoux ne faisaient pas mal, mes cheville n’étaient pas endolories, je ne m’étais même pas essoufflée. J’ai réalisé que j’avais amélioré mes capacités cardiovasculaires en marchant dans la montagne! »

Depuis ce temps, Nancy continue de repousser ses limites, participant à des courses de 10 km et en donnant des cours de mises en forme à d’autres femmes dans sa communauté. « On a brisé des barrières pour rendre l’exercice physique plus facile, raconte Nancy à propos du groupe. On s’est motivées mutuellement et on prenait soin les unes les autres. C’était une belle motivation. »

Au début, sa famille est ses amis trouvaient ses randonnées quotidiennes solitaires un peu bizarres, mais ils ont fini par en faire l’essai et se servent maintenant de la montagne pour rester en forme et atténuer le stress dans un milieu naturel.

En tant qu’infirmière en réadaptation cardiologique, Nancy est désormais la preuve vivante des bienfaits du conseil qu’elle donne à ses patients: Il n’est jamais trop tard pour travailler à améliorer sa santé.


Vous vous sentez inspiré?

C’est le temps de passer à la prochaine étape! Découvrez les ressources qui vous permettront de créer votre histoire de mieux-être ici!

X
X