Des histoires inspirantes
de gens comme vous...

Comment un homme a décidé d’incarner le dicton « On n’est jamais trop vieux »

Phil Booker n’est pas un coureur de marathon typique. Avec ses cheveux argentés et un sourire qui trahit son expérience, ce coureur a aujourd’hui plus de 70 ans. Mais son amour pour ce sport, qu’on croirait être l’histoire de toute une vie, ne s’est en fait développé qu’à un âge relativement avancé. À cette époque, Phil était un agent immobilier et père de famille très occupé et la vie roulait à vive allure. Les activités qu’il aimait faire autrefois, comme le karaté ou le ski, étaient trop difficiles à ajouter à son horaire.

« J’avais 48 ans, note Phil, et j’avais besoin de trouver un type d’activité physique que pouvait pratiquer avant 9 h ou après 21 h. Je me suis dit ‘Et pourquoi pas la course?’ »

Sur le coup, il n’a pas trouvé ça facile. « Pour dire vrai, mes poumons ne pouvaient pas tenir le coup plus de 300 mètres sans que je me sente à bout de souffle et que je ne puisse plus courir de toute façon. Le moins qu’on puisse dire, c’est que mes capacités cardiovasculaires n’était pas très bonnes. » Mais il a persévéré. Graduellement, la moitié du pâté de maisons est devenue un pâté de maisons complet, et 5 km sont devenus 8 km et ensuite 16.

Mais trouver du temps représentait encore un défi. Heureusement pour Phil, il avait le soutien de sa femme et de sa famille, qui l’encourageaient à faire de l’activité autant qu’il pouvait. Ce n’était donc pas inhabituel de voir Phil courir autour de la piste de course pendant que ses enfants jouaient au soccer ou au football.

À 72 ans, Phil court toujours comme une gazelle. La liste de ses exploits est impressionnante! Il a participé à plus de 500 courses, dont 42 marathons. Il est toujours aussi solide et il n’a aucune intention de ralentir le rythme de sitôt. Ses enfants et petits-enfants l’appuient et assistent même à certaines de ses courses pour venir l’encourager. Pour Phil, faire partie d’une communauté de gens qui lui ressemblent et qui sont eux aussi passionnés par la course le garde motivé. Alors si vous vous êtes déjà dit « Je suis trop vieux pour y arriver », Phil est un exemple inspirant comme quoi l’âge n’est pas aussi important que la motivation d’essayer quelque chose de nouveau, trouver des façons pour que ça s’imbrique bien dans notre quotidien et se créer des réseaux de soutien.

« On sait tous que l’exercice, c’est bon, mais on ne se doute pas de tout ce dont on est capable tant qu’on n’a pas essayé. Vous verrez, vous allez vous surprendre vous-même! » raconte Phil. Mais il insiste qu’on n’a pas tous besoin de courir des marathons; la clé du succès est de trouver une façon d’être actif et que vous aurez du plaisir à faire.

Dorénavant, Phil se consacre à encourager les personnes plus âgées à bien manger et à faire de l’exercice afin qu’ils puissent se sentir jeunes de cœur et suffisamment en forme pour participer aux activités qu’ils aiment.

Daughter and kids« Le corps humain est une machine impressionnante, explique Phil. On devrait être portés à mieux en prendre soin. » Phil est aussi fier de partager que, même à son âge, il n’a besoin d’aucun médicament. Il aimerait que les gens réfléchissent à une forme d’activité physique qu’ils sont capables de faire et qu’ils aimeront faire! « Moi, je ne suis qu’un homme ordinaire qui n’avait jamais couru plus de 2 ou 3 kilomètres avant d’avoir 48 ans, et je n’ai pas reçu d’aide d’un entraîneur. Alors au fond, j’espère que les gens qui entendront parler de mon histoire seront inspirés à incorporer une heure de marche à tous les jours ou deux dans leur vie, en allant chercher le soutien de leur famille et amis. »

Phil est un bon vivant et profite de la vie à plein. Il est heureux de partager que son mode de vie sain lui donne l’énergie nécessaire pour tenir le rythme de ses quatre petits-enfants bien actifs sans se fatiguer. Et pour lui, c’est le plus beau résultat qu’il récolte de ses efforts. Il est persuadé que tout le monde peut retrouver la forme de sa vie en trouvant quelque chose qu’ils aiment faire, en suivant leur propre rythme et en gardant le sourire. L’idée, ce n’est pas la vitesse à laquelle on va, c’est d’apprécier le voyage!


Vous vous sentez inspiré?

C’est le temps de passer à la prochaine étape! Découvrez les ressources qui vous permettront de créer votre histoire de mieux-être ici!

Histoires connexes

X
X