Des histoires inspirantes
de gens comme vous...

Comment un homme a trouvé la lumière en affrontant ses moments les plus sombres.

Parfois, le changement se fait tout RSnaturellement; parfois, il nous est imposé. Roger Stoddard était loin de se douter que sa vie changerait complètement après ce qui semblait avoir été un accident de la route mineur. À l’époque, il était au sommet de sa forme : il travaillait comme opérateur-ingénieur, vivait chaque jour à vive allure et profitait de la vie avec sa femme et ses deux enfants.

Après l’accident, sa santé a commencé à se détériorer. Il perdait graduellement la fonction du côté gauche de son corps. À son insu, l’accident avait endommagé le système nerveux sympathique derrière son poumon gauche. Après avoir finalement reçu son diagnostic, il a dû subir une chirurgie d’un jour pour réparer le dommage, chirurgie qui devait être une formalité de routine.

Ce qui s’est alors passé n’avait toutefois rien de la routine.

« Je me suis réveillé trois semaines plus tard, se rappelle Roger. Les choses avaient mal tourné : les deux tiers de mon sang s’étaient déversés dans ma cavité thoracique. Ma femme ne savait pas si j’allais vivre ou mourir. » Mais Roger est un battant et son histoire de résilience ne faisait que commencer.

Après quatre mois d’hospitalisation, il a finalement pu rentrer chez lui. Il a décidé d’aller en Nouvelle-Écosse avec sa famille pour se rétablir. Durant son séjour, il s’est effondré et a dû être transporté d’urgence à l’hôpital pour subir une deuxième chirurgie – il souffrait d’une nouvelle hémorragie interne. Roger est sorti de l’hôpital six mois plus tard, en fauteuil roulant, avec une capacité pulmonaire réduite à seulement 18 %.

Roger Accident_FRCe fut un dur coup pour Roger, qui avait toujours été une personne très physique et énergique. « J’étais devenu une personne que je ne connaissais pas, qui devait dépendre des autres. Ma femme devait supporter un lourd fardeau et c’était très difficile pour moi. » Il devait avoir sur lui une bonbonne d’oxygène en tout temps pour rester en vie. Il a alors commencé à souffrir de dépression parce qu’il se sentait tellement limité et dépendant des autres. Pendant que son combat se poursuivait, sa famille a dû essuyer un autre revers : la fille de Roger venait de recevoir un diagnostic de schizophrénie.

C’était une période sombre pour la famille.

Roger dut rester à la maison avec son fils de huit ans pendant que sa femme était à Halifax avec leur fille de treize ans pour obtenir les soins dont celle-ci avait besoin. C’était difficile pour Roger d’avoir à se faire soigner par son fils si jeune. Mais le diagnostic de sa fille inspira Roger à changer le tournant que prenait sa vie : c’est alors qu’il a commencé son parcours vers le mieux-être. Sa fille lui avait donné une raison de lutter.

« J’avais besoin d’une raison pour me sortir de ma torpeur. Au Nouveau-Brunswick, il y avait très peu de services de santé mentale, ce qui a été à la fois une source de colère et de détermination. Je suis écossais, alors j’ai retroussé mes manches et j’ai pris les mesures nécessaires pour nous aider, ma famille et moi. »

Il a commencé par suivre une thérapie, à la fois physique et psychologique. Se sentant plus fort, il s’est donné comme mission de s’aider et d’aider sa fille, sa famille et d’autres personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale au Nouveau-Brunswick et à l’échelle du Canada.

Quand Roger s’est rendu compte du manque de services de santé mentale dans la province, il a investi toute son énergie pour aider à changer la situation. Il est devenu tellement bien informé et il avait une voix tellement forte et positive que le ministre de la Santé lui a demandé de devenir conseiller. Il a alors travaillé à des projets comme la Stratégie en matière de santé mentale pour le Canada et le Plan d’action pour la santé mentale au Nouveau-Brunswick, qui lui ont permis de revendiquer un changement réel, de l’intérieur.

Ces initiatives permettent à Roger de se concentrer sur l’aide qu’il peut apporter aux autres. Le travail qu’il a accompli lui a donné non seulement une raison de vivre, mais aussi une nouvelle perspective. Lorsqu’il voit les difficultés des autres, il réalise à quel point il est choyé et il communique son attitude positive aux autres.

S’il est constamment inspiré à faire ce qu’il peut pour recouvrer sa mobilité et utiliser son esprit pour défendre les causes
d’autrui, c’est à sa famille, et surtout à son épouse, qu’il en attribue le mérite. « Ma femme et moi sommes mariés depuis trente-quatre ans et nos liens sont tissés plus serrés que jamais. C’est elle qui m’a incité à réinventer ma vie. »

Roger and GD_FRBien qu’il admette avoir des limites, Roger se concentre sur ce qu’il peut faire et il utilise ses capacités pour faciliter le changement réel. « L’accident m’a fait découvrir des talents que j’ignorais avoir. J’ai eu le temps de me concentrer sur ce qui compte vraiment dans ma vie, dans notre communauté et dans notre province. Ce qui m’est arrivé m’a vraiment ouvert les yeux. »

Encore aujourd’hui, Roger continue d’ajouter de nouvelles pages à son histoire de mieux-être. Son récit de résilience a inspiré de nombreuses autres personnes de son milieu, et Roger est loin d’avoir terminé son parcours : il met tout en œuvre pour opérer de véritables changements et inspirer encore d’autres personnes à changer leur propre histoire pour le mieux.

 


Vous vous sentez inspiré?

C’est le temps de passer à la prochaine étape! Découvrez les ressources qui vous permettront de créer votre histoire de mieux-être ici!

Histoires connexes

X
X