Des histoires inspirantes
de gens comme vous...

Comment les jardins communautaires rassemblent les gens

Les histoires des jardins communautaires de Saint-François et de Caraquet se ressemblent : ces deux jardins sont devenus de véritables centres communautaires qui favorisent l’engagement social et une vie saine! Cependant, leurs débuts ont été très différents.

À Saint-François, le jardin communautaire est né d’une collaboration entre le personnel et les élèves de l’École communautaire Ernest-Long et a bénéficié du soutien de différents partenaires, notamment de la Société culturelle de Saint-François, du Réseau d’inclusion communautaire du Nord-Ouest, de J. D. Irving et du Congrès mondial acadien. Le jardin, situé derrière l’hôtel de ville, comportait au début sept plates-bandes aménagées en forme d’étoile. Mais il a rapidement pris de l’ampleur, en raison de la forte demande très enthousiaste! Selon Gaëtane Saucier-Nadeau, présidente de la Société culturelle de Saint-François, le jardin est devenu une source de fierté pour les élèves, qui partagent leurs récoltes avec la communauté. Récemment, des arbres fruitiers y ont été plantés, et un nouveau kiosque parallèle au jardin est devenu un lieu de rassemblement de plus en plus important qui en fait le cœur de la communauté.

À Caraquet, l’idée du jardin est venue de Donat Lacroix. Avec l’aide de son voisin, il a créé 27 lots à cultiver de 3 m x 6 m (10 pi x 20 pi) et mis ceux-ci à la disposition de la communauté. Il a demandé l’aide de la Ville pour avoir accès à de l’eau et aménager les lots. La Ville a accepté de participer au projet, et un jour et demi après la publication de l’annonce dans le journal, tous les lots étaient attribués! D’après Donat, le jardin est un lieu de prédilection pour l’interaction entre les résidents de tous âges. Les jeunes reçoivent des conseils de jardinage des jardiniers plus âgés et plus expérimentés. Tous ceux qui consacrent du temps au jardinage récoltent des légumes frais. Jardinier passionné depuis plus de 40 ans, Donat voulait offrir à tous ceux qui s’intéressaient au jardinage une chance de s’y essayer. Avec la contribution de tous, qu’il s’agisse du compost fourni par son voisin fermier ou de coquillages offerts par les pêcheurs de la région, le jardin ne cesse de prospérer!

Ces deux jardins, ainsi que d’autres jardins communautaires qui poussent comme des champignons partout dans la province, favorisent un esprit communautaire et créent des liens entre des personnes qui ne se seraient peut-être jamais rencontrées dans d’autres circonstances. De plus, grâce à ces jardins, des gens de tous les âges apprennent à cultiver leurs aliments et peuvent profiter de leur belle récolte d’aliments sains!


Vous vous sentez inspiré?

C’est le temps de passer à la prochaine étape! Découvrez les ressources qui vous permettront de créer votre histoire de mieux-être ici!

Histoires connexes

X
X