Des histoires inspirantes
de gens comme vous...

Comment un comité mieux-être a repris du poil de la bête sous un nouveau leadership.

« Il est beaucoup plus facile d’intéresser les gens au mieux-être que je ne le pensais. Je crois qu’ils cherchent des sources d’inspiration et des conseils. Ils veulent être motivés et recevoir un petit coup de pouce pour continuer à avancer », affirme Jackie Gomes, membre du Comité mieux-être de la Commission des services financiers et des services aux consommateurs (FCNB).

Le comité a été revigoré en 2008, lorsque la Chef du contentieux en est devenue la nouvelle présidente. Sous ce nouveau leadership, la direction a formulé un énoncé de la philosophie de gestion de l’organisation, inspiré par les quatre domaines du mieux-être sur lesquels se concentre la Direction du mieux-être du ministère du Développement social :

La Commission reconnaît l’importance d’un milieu de travail sain et tient au mieux-être de ses employés. Le Comité mieux-être de la Commission, composé de représentants de la direction et de membres du personnel, a été mis sur pied pour lancer un programme de mieux-être et en faire la promotion.

Afin de favoriser un milieu de travail sain, la Commission s’engage à soutenir des initiatives et des programmes qui portent sur les quatre volets suivants du mieux-être :

1. Saine alimentation
2. Activité physique
3. Santé psychologique
4. Vie sans tabac

« Nous avons réellement bénéficié de l’appui de la direction, dit Jackie. Le temps que les employés consacrent aux activités n’a pas d’incidences importantes sur l’organisation et la direction voit la valeur qu’elle en retire. Elle obtient en échange des employés en santé et engagés. »

Compte tenu de la nouvelle énergie qui se dégageait du groupe, le comité s’est appuyé sur les activités mieux-être existantes pour aller de l’avant. « Une série de dîners-causeries a été organisée, explique Jackie. Depuis 2008, le comité se réunit de façon plus régulière. Il lance de nouvelles initiatives et essaie de nouvelles choses chaque année. » Une grande proportion des activités qui sont organisées sont coordonnées par des bénévoles et nécessitent peu d’investissement financier.

Puisque la Commission a des bureaux à Fredericton et à Saint John, chaque bureau a son propre Comité mieux-être, qui adapte ses activités aux besoins particuliers de l’endroit. À Saint John, les employés organisent une Semaine du mieux-être tous les trois mois sur un thème en particulier, par exemple la sculpture de citrouilles à l’automne, et des activités ont lieu tous les jours durant cette semaine. Un bulletin trimestriel est publié à peu près au même moment. À Fredericton, les employés ont opté pour le mercredi du mieux-être. Un mercredi par mois au moins est consacré à des activités santé.

Un sondage est mené chaque année pour avoir une idée des activités que les employés aiment et veulent faire plus souvent. « Il y a des activités qu’on fait pendant un bout de temps, puis on passe à autre chose », note Jackie.

Le Défi qui perd gagne est un exemple parfait d’une activité qui a évolué. Elle avait été lancée dans les premières années pour voir qui pouvait perdre le plus de poids. C’était une activité populaire qui ne l’est plus, puisque le groupe est maintenant trop en forme! Le comité a donc lancé le défi du podomètre, et plusieurs groupes de marche et de course y ont répondu. « Nous avons maintenant un employé qui invite les autres à participer à des courses amicales », dit Jackie.

Les pique-niques en groupe ont également beaucoup de succès auprès des employés. Le Comité mieux-être dresse une table à un endroit à l’extérieur où les employés peuvent se rendre à pied pour partager un repas santé. Des couvertures sont étendues sur le sol, une table est mise et les gens socialisent, mangent et prennent part à des jeux, comme le lancer d’anneaux ou le Frisbee. « C’est une excellente façon d’apprendre à mieux connaître les gens, dit Jackie. Les collègues ont l’occasion de se rencontrer plus souvent grâce à ces initiatives. »

Le milieu de travail a aussi changé. Avec l’aide de la direction, des postes de travail en position debout ont été installés dans les deux bureaux, et des horaires de travail flexibles ont été établis. Les employés ont été encouragés à participer au programme de remboursement des frais de conditionnement physique et peuvent maintenant choisir les activités physiques qui les intéressent, par exemple le yoga et la danse. On a de plus élargi la description du congé personnel pour inclure les activités bénévoles. Les distributrices automatiques ont été remplacées par une armoire mieux-être que le comité  remplit de collations santé. Et chaque lundi, les employés peuvent se régaler grâce à un panier de fruits frais, qui leur est livré.

Les évaluations de santé réalisées tous les deux ans sont un autre élément important du programme. Une infirmière est invitée à faire des analyses sanguines, ce qui donne aux employés l’occasion d’en savoir plus sur leur pression artérielle, leur glycémie et leurs triglycérides.

« Les employés aiment ces analyses, dit Jackie. Nous les faisons tous les deux ans, en alternant entre Fredericton et Saint John. Au bout de deux ans, on peut voir si les résultats ont changé et s’il y a des choses sur lesquelles il faudrait se concentrer. Au moins la moitié du personnel participe à ces évaluations. »

Les évaluations donnent aussi des renseignements très utiles au Comité mieux-être. « Selon les résultats, l’infirmière nous présente un rapport sur les activités que le comité pourrait envisager », explique Jackie. Celle-ci a remarqué que certains changent leurs habitudes alimentaires et font attention à leur apport en sodium et à leur glycémie depuis que ces évaluations de santé sont en place. En fait, il a fallu grossir le panier de fruits hebdomadaire, tellement celui-ci est populaire!

Le Comité mieux-être ne manque pas de bénévoles : il y a toujours des gens prêts à s’engager, à aider et à proposer des idées. « Ce n’est pas quelque chose qui est difficile et ce n’est pas difficile d’intéresser les gens, dit Jackie. Il y a même une liste d’attente pour le comité! » Il est clair que chacun tient à ce que l’histoire de mieux-être de la FCNB et de ses employés engagés et en santé se poursuive!


Vous vous sentez inspiré?

C’est le temps de passer à la prochaine étape! Découvrez les ressources qui vous permettront de créer votre histoire de mieux-être ici!

Histoires connexes

X
X