Miranda Augustine

Une jeunesse inspirante dans la Première Nation de Metepenagiag!

Miranda Jade Augustine est, de bien des façons, une étudiante universitaire comme les autres. Elle aime passer du temps avec ses amis, a de grands rêves pour l’avenir et adore faire du sport. Miranda, qui a grandi dans la Première Nation de Metepenagiag, est bien plus qu’une athlète talentueuse; elle est également un modèle, une personne motivante et une source d’inspiration pour des dizaines d’enfants des Premières Nations partout au Nouveau-Brunswick.

Miranda pratique divers sports. Elle fait présentement partie de l’équipe féminine de hockey de l’Université du Nouveau-Brunswick et l’an dernier, elle jouait au rugby pour l’Université St. Thomas. Elle était capitaine de son équipe de hockey en 12e année. Elle participe activement aux Jeux autochtones d’été du Nouveau-Brunswick, une activité annuelle organisée pour les jeunes de 5 à 18 ans des Premières Nations de la province. Au cours des dernières années, Miranda a entre autres participé aux Jeux en athlétisme, basketball et volleyball.

L’influence positive de Miranda va au-delà de ses exploits sportifs. Elle joue le rôle de mentor et d’entraîneur pour les enfants de la Première Nation de Metepenagiag (ou Red Bank) qui prennent également part aux Jeux autochtones d’été du Nouveau-Brunswick. Elle entraîne l’équipe féminine de basketball des filles de 13 à 15 ans et agit à titre de mentor et de monitrice en athlétisme pour tous les enfants de 5 à 12 ans. Quand Miranda parle de son expérience, c’est toujours avec passion. « Quand tu as la chance d’entraîner les jeunes, c’est encore plus satisfaisant que de pratiquer le sport toi-même. Les voir jouer ensemble et gagner… ça vaut vraiment le coup, c’est super. »

Miranda a grandi en faisant face à divers défis, tant au niveau financier que du transport, sans compter le racisme. Ce n’est qu’un peu plus tard qu’elle en a réalisé l’ampleur. « J’ai grandi en pensant que tout allait bien, comparé au genre de problèmes auxquels d’autres enfants comme moi étaient confrontés. Je n’ai réalisé que plus tard que ce n’était pas rose pour moi non plus. » Miranda est très reconnaissante envers le rôle que la collectivité a joué dans ce qu’elle est devenue en plus de l’aider à relever les défis auxquels elle faisait face et elle le démontre en redonnant à sa communauté.

Miranda fait des études en kinésiologie en vue de devenir physiothérapeute. Elle travaille activement à l’organisation des Jeux autochtones d’été du Nouveau-Brunswick et continue d’inspirer les jeunes qu’elle entraîne et avec lesquels elle travaille et joue. Merci Miranda, tu es une véritable inspiration!

Histoires connexes

X
X